30 Avril


Jeudi soir, Rodolphe m'a fait la surprise d'inviter nos amis pour mon anniversaire. Je l'ai su lorsque j'ai vu Sarah dans l'embrasure de la porte portant un bouquet de muguet et me disant de me vêtir de ma plus belle robe et d'aller me maquiller. La liste des invités était une surprise, fort bien gardée d'ailleurs puisque le nombre d'assiettes disposées sur la table était supérieur au nombre réel d'invités que j'ai pu compter. Ils étaient présents (pour ceux qui n'étaient pas en métropole) et prévenus à l'arrache m'a confirmé Rodolphe. Alors un grand merci à Richie, Maya, Sarah et Fady, (Fabiola, Davy, Pam, Wendy, Prisca. Ils comprendront pourquoi ils sont entre parenthèses, il faut bien des clins d'oeil ludiques sinon personne ne se sentirait concerné) et pétard, étincelles, que la fête commence...

P1030355

 

Jolie soirée où j'ai eu de beaux cadeaux (nos amis n'aiment manifestement pas notre vaisselle) et un cadeau plein de promesses de Rodolphe :

I :« c'est quoi mon cadeau ? »

R : « ce que tu veux »

I : « on prend la tente et on va dans le sud ? »

R : « Ok, si c'est ce que tu veux. »

Super, c'est génial. J'aime qu'on parte à l'aventure, avec un air détaché et libre (on ne le fait jamais, excepté pour plus de 10 000 km). La nuit avançant, aidée de Sarah avec qui on refaisait le monde, vers 5H du mat' (comme si je me réveillais), j'ai précisé ma demande.

I : « Ce que je veux vraiment, c'est le retour à l'eau, renouer avec le body board. »

Rodolphe m'a bien regardé, impassible, à l'opposé de ce que je pouvais paraître enflammée. Je (re)précise qu'au petit matin, les pétards claquants, claqués et nous avec, il n'est pas forcément évident de s'engager sur des heures de sport qu'on devine déjà pénibles.

Avant de sombrer dans le sommeil, Rodolphe tout de même m'a confié le réveil de la maisonnée avec ce terrible avertissement : « si demain on se réveille tard et qu'on est pas prêt avant 17H, moi je ne fais rien des 3 jours ». En tous cas, ça paraît terrifiant :

  1. parce qu'il est possible pour nous que ce soit du plausible (le 17H)

  2. c'est terrifiant de ne rien faire pendant 3 jours

  3. c'est terrifiant le soir même de son anniversaire d'avoir autant de responsabilité.


P1030365P1030372P1030383P1030385





P1030388P1030394



Bien le lendemain, alors que je ne me doutais de rien, la voiture chargée de la tente, et de tout l'équipement possible à la Réunion (trousse de secours, sac à dos, palmes, tubas, glacière, samoussas...), nous avons atterri au Palm Beach Hotel & SPA. Vêtus de short et vêtement de randos, nous n' étions pas comme le commun de la clientèle. Qu'importe ! 3 jours de soins, de massages, de zénitude, de bien-être. Beau et grand we. Nous avons même eu la chance de rencontrer Jackson Richardson qui était également en soin.

Et comble de bonheur, Rodolphe avait pris contact avec des écoles d'initiation de surf... N'est-il pas fantastique ?

Cahin-cahan (cahos ?) sur nos planches de surf (genre paquebot en largeur et longueur pour les nuls), nous ne nous sommes pas beaucoup mis debout. On a vu Jackson, pas Kelly Slater.

Merveilleux we. Merveilleuses surprises. Merveilleux époux.

P1030427P1030421P1030433